Enseigner c'est créer un environnement favorable à l'installation, à l'entraînement et à la pérennisation de nouveaux comportements bénéfiques chez l'élève. Cet environnement possède une double dimension matérielle (le local classe) et intellectuelle (la situation d'apprentissage). Les deux dimensions doivent retenir l'attention du professeur efficace.

Pour être efficace, l'enseignement doit être la rencontre de la volonté de bien enseigner dans le chef du professeur avec le projet d'apprendre dans le chef de l'élève. Tout enseignement est une entreprise dynamique, interactive et sociale de modification du comportement.

Le rôle du professeur consiste à proposer à l'élève les occasions indispensables de s'engager dans les apprentissages. Les situations d'apprentissages dans lesquelles le professeur souhaite voir ses élèves s'investir doivent être soigneusement réfléchies et préparées. Après la séquence, le professeur, idéalement, s'accordera un moment d'analyse réflexive afin d'être en capacité d'ajuster son dispositif autant que de besoin.

La séquence sera d'autant plus efficace que le professeur aura eu soin de varier les dispositifs pédagogiques sur lesquels il s’appuie : travail individuel, travail de groupe, recherche d'informations, présentation de réalisations, projet...

L'erreur fait partie de l'apprentissage. Elle n'est ni honteuse, ni indécente. Durant le processus d'apprentissage, elle ne peut causer un quelconque préjudice à l'élève.

En aucun cas, l'évaluation ne peut servir à stigmatiser les manquements ou faiblesses dans les performances. Elle doit les porter à la connaissance de l'élève en explicitant les causes et en renvoyant ce dernier, si besoin est, à ses engagements. A tout moment, l'équipe pédagogique met à disposition les moyens de remédier, voire d'aider les élèves à s'engager en cas de refus d'apprentissage.