Enseigner c'est créer un environnement favorable à l'installation, à l'entraînement et à la pérennisation de nouveaux comportements bénéfiques chez l'élève. Cet environnement possède une double dimension matérielle (le local classe) et intellectuelle (la situation d'apprentissage). Les deux dimensions doivent retenir l'attention du professeur efficace.

Pour être efficace, l'enseignement doit être la rencontre de la volonté de bien enseigner dans le chef du professeur avec le projet d'apprendre dans le chef de l'élève. Tout enseignement est une entreprise dynamique, interactive et sociale de modification du comportement.

Le rôle du professeur consiste à proposer à l'élève les occasions indispensables de s'engager dans les apprentissages. Les situations d'apprentissages dans lesquelles le professeur souhaite voir ses élèves s'investir doivent être soigneusement réfléchies et préparées. Après la séquence le professeur, idéalement, s'accordera un moment d'analyse réflexive afin d'être en capacité d'ajuster son dispositif autant que de besoin.

La séquence sera d'autant plus efficace que le professeur aura eu soin de varier les dispositifs pédagogiques sur lesquels il s’appuie : travail individuel, travail de groupe, recherche d'informations, présentation de réalisations, projet...

Préparer une séquence suppose d'être parfaitement au clair avec les objectifs de celle-ci. Élaborer les objectifs de la séquence permet un choix réfléchi des moyens et procédés à la disposition du professeur pour faire apparaître et installer de nouveaux comportements dans leur double dimension, la composante observable (performance) et la composante mentale (représentation). L'objectif est la description des composantes du comportement à obtenir. La composante mentale se compose du nouveau savoir à mobiliser (substrat cognitif) et du processus mental à mettre en œuvre.

A ce stade, il peut être utile de (re)préciser certains termes :

L'objectif terminal d'une activité éducative décrit le comportement que le maître souhaite voir se manifester chez l'élève au moment où cesse son influence sur lui, et ce au double point de vue de la composante observable du comportement (performance) et de sa composante mentale (représentation = compétence + capacité).

La compétence réside dans la mobilisation pertinente des ressources. Elle ne se construit pas sur du vide, mais en transformant une partie des ressources antérieures de l'apprenant (représentations ou points d'appui) dans une zone proximale de développement disponible à accueillir les situations d'apprentissage et leurs obstacles à franchir.

La capacité est un savoir-faire transversal et décontextualisé (critiquer, analyser, mémoriser…) qui entre en interaction avec n'importe quelle compétence. C'est une activité mentale, une démarche de méthode, qui s'exerce sur un substrat, la compétence.

Compétence et capacité forment la représentation qui est la composante mentale du comportement.

La performance est la composante observable du comportement : c'est l'action concrète qui révèle la nouvelle compétence issue de l'apprentissage et en indique le niveau de maîtrise.

Le comportement est l'interaction des trois composantes suivant le schéma :

Compétence (disciplinaire) X Capacité (méthodologique) = Performance

La mobilisation des ressources par l'élève est l'objet d'une activité intellectuelle de l'élève qui débouche sur une action concrète de ce dernier.

La capacité mobilise la compétence et en fait une connaissance dynamique destinée à la gestion de l'interface individu-milieu.

 

Pour aller plus loi, la pédagogie de l'intégration par Xavier Roegiers

 

 

 

 

 

La compétence revisitée dans une perspective située

Domenico Masciotra

La_competence_revisitee_dans_une_perspective_situee

 

Sur quels objets évaluer des compétences ?

Philippe Jonnaert

Sur_quels_objets__valuer_des_comp_tences

 

La notion de compétence: les voix contre...

 

Dangers, incertitudes et incomplétude de la logique de la compétence en éducation

Marcel Crahay

rfp_143_154_dangers_incertitudes_et_incompletude_de_la_logique_de_la_competence_en_education

 

 

L'APPROCHE PAR COMPÉTENCES EN ÉDUCATION : UN AMALGAME PARADIGMATIQUE

Gérald Boutin

boutin_competences