Être compétent signifie être capable de mener à bien une tâche complexe contextualisée. Cela suppose de pouvoir transférer une multitude de ressources du contexte de l'apprentissage vers le contexte de l'exercice. Pour rendre ce transfert plus aisé, les apprentissages scolaires doivent se dérouler dans un contexte d’instruction riche de sens et aussi proche que possible de la vraie vie ; la tâche proposée doit être plausible.

Agir avec efficacité dans un contexte donné, reconnaissable, suppose que l’on se souvienne, grâce à une pratique répétée, de la succession des actions importantes à poser dans un contexte similaire, afin de mener à bien la tâche complexe proposée. Le gradient de disponibilité de ces connaissances et des procédures associées dépend de la qualité de la compréhension que l’on en a et de leur fréquence d’utilisation et/ou de réactivation.

On ne peut transférer que ce que l’on maîtrise bien et entraîne régulièrement. Les savoirs, les savoir-faire de base et les attitudes doivent être installés de façon explicite et structurée de façon à pouvoir constituer un réel vivier dans lequel puiser afin d’exercer avec pertinence des compétences riches et variées.  Les enseignants doivent avoir une constante attention de la qualité de la compréhension par l’élève des apprentissages menés en classe. Demander à l’élève de verbaliser en autonomie ce qu’il a compris permet de s’assurer de la qualité de la compréhension et d’effectuer les remédiations immédiates si nécessaires au moment opportun.


Les professeurs doivent, comme l’explique le professeur M. Richard, « s'efforcer de rendre explicites tout raisonnement, toute stratégie, procédure ou démarche nécessaires à l'accomplissement de la tâche. Au départ, il modèlera devant les élèves ce qu'il faut faire, pour ensuite les accompagner en pratique dirigée afin qu'ils s‘exercent à leur tour, de façon à ce qu'ils soient capables, en bout de course, d‘accomplir la tâche seuls. Le questionnement, ainsi que la rétroaction ou l‘échange de feed-back devront être constants tout au long de la démarche pour s'assurer que les actions effectuées par les élèves seront adéquates » (Richard & Bissonnette, 2001).