Dans la conception classique de l’enseignement, le professeur organise la classe de manière à donner à ses élèves l’occasion d’apprendre une nouvelle notion, un nouveau concept. Quelle que soit la méthode envisagée, il y a quasiment toujours une part de transmissif ; un moment consacré au transfert de connaissances. Ce moment est le plus souvent pour l’élève une tâche de bas niveau cognitif ; il est assis, passif, et écoute.

La méthode de la classe inversée propose d’externaliser ce moment de bas niveau cognitif en dehors du temps scolaire classique. Typiquement, l’enseignant propose une (des) capsule(s) vidéo courte(s), claire(s), que l’élève regarde une ou plusieurs fois à son choix. La durée classique d’une telle capsule est de cinq à dix minutes.  Le temps ainsi gagné est consacré aux interactions avec les élèves. Le temps disponibles pour aider à développer les compétences des élèves s’en trouve sensiblement augmenté.

En effet, le professeur est libéré de la part magistral du cours et peut dès lors se consacrer entièrement à répondre aux questions, lever les ambiguïtés, travailler les représentations erronées…

Cette méthode est efficace si elle est bien pratiquée…comme toute méthode !

L’enseignant doit être conscient que l’utilisation de cette méthode l’oblige à une préparation importante, rigoureuse, minutieuse tant des ressources d’apprentissage mises à disposition des élèves que de la scénarisation des activités subséquentes en classe. Ces activités sont centrées sur l’application des connaissances nouvellement acquises. Il s’agit bien de mettre les élèves en situations d’utiliser ces connaissances, combinées judicieusement avec d’autres ressources acquises antérieurement, afin de résoudre un problème ou de produire une réalisation.

Quelles peuvent être ces activités ?

  • travail individuel de résolution de problème, à présenter éventuellement à la classe ;
  • travail de groupe de résolution de problème, à présenter éventuellement à la classe ;
  • travail individuel de production d’une synthèse, d’une carte conceptuelle, à présenter éventuellement à la classe ;
  • travail de groupe de production d’une synthèse, d’une carte conceptuelle, à présenter éventuellement à la classe ;

La dimension de présentation à la classe me paraît importante. En effet, elle permet de travailler :

  • la qualité de la communication verbale et non verbale
  • la confiance en soi des élèves
  • la prise de parole en public

qui sont des dimensions importantes dans toute vie professionnelle et sociale et sont souvent négligées à l’école.

Comme toujours, l'enseignant apportera un soin attentif aux traces de l'activité dans le cahier des élèves.

Des informations intéressantes complémentaires:

 

Classe Inversée - Libérons l'éducation

Ce site a pour but d'expliquer le concept de classe inversée à tous les professeurs qui souhaitent avoir un réel impact auprès de leurs élèves.

http://www.classeinversee.com